Rechercher dans ce blog

mardi 27 décembre 2011

Tongres - Ca bouge pas mal à Tongres

Tongres se profile sans cesse davantage comme une destination touristique régionale à vocation culturelle aux côtés de sa grande soeur d'Hasselt. L'offre touristique de base se veut suffisamment étoffée. Depuis la réouverture de la Porte de Visé, le passé militaire de la ville revit aussi sous la forme d'un spectacle multimédia détonant. Par ailleurs, la mise en valeur de la cave du musée archéologique sous la basilique Notre-Dame est encore l'un des dossiers qui devrait voir le jour à court terme. Une fois ce nouveau chantier achevé, Tongres devrait disposer d'un pôle d'attraction archéologique unique en Flandre. Unique en Euregio aussi !

façade de la basilique Notre-Dame de Tongres
 
Le réaménagement du centre-ville est en cours et fait partie des projets titanesques de la cité romaine. D'ici l'été 2012, la ville se targuera de disposer d'un piétonnier où le trafic automobile sera réduit. De nouveaux bancs, plans d'eau et éléments de verdure y prendront place. En outre, la ville s'attelle à la mise en place d'un nouveau centre d'information régionale et touristique qui sera aménagé dans l'ancienne Chapelle de l'hospitalité, au coeur du quartier commerçant. Plus visible pour être davantage proactive, le site de Plinius sera modernisé. Le domaine disposera à l'avenir d'une piscine en plein air et sera le lieu de départ des balades pédestres et cyclistes pour Tongrois ou touristes.

Objectif de ces grandes manoeuvres? La cité ne s'en cache pas : faire de Tongres une destination de courts city-trips tant en semaine que le week-end. Une tendance sur laquelle surfe les cinq villes majeures de l'Euregio.