Rechercher dans ce blog

lundi 5 décembre 2011

Liège ambitionne l'Expo Internationale 2017


Depuis une dizaine d’années, elle met en œuvre une stratégie de reconversion ambitieuse Les impacts de cette stratégie sont visibles : la Ville de Liège attire chaque année de nouveaux habitants ; elle est redevenue la première destination touristique de Wallonie  ; l’aéroport de Liège se place à la 8ème place européenne en matière de transport de fret (1er en Belgique), le port autonome de Liège est le premier port intérieur belge et le 3ème port européen en terme de tonnage transporté et l'arrondissement de Liège est considéré, selon l'étude indépendante de Cushman et Wakefield comme la région la plus attractive d'Europe en terme de logistique. L’arrondissement est également le siège d’entreprises mondialement connues, telles AB InBev, Mittal, Umicore, FN Herstal, Techspace Aero, EVS Broadcast, Amos ou Eurogentec… La plupart d’entre elles ont généré l’émergence de pôles de compétences dans lesquels Liège excelle : l’aéronautique, la métallurgie et la mécanique, le spatial, les biotechnologies, les technologies de l’Information ou encore l’agroalimentaire. Après avoir identifié les différents types de manifestations qui permettent de rencontrer cet objectif, Liège a étudié en profondeur celles qui correspondaient le mieux à son profil : une ville régionale à dimension humaine située en plein cœur de l’Europe, à quelques centaines de kilomètres de grandes métropoles comme Paris, Londres, Amsterdam, Francfort, ou Bruxelles. Le choix s’est porté sur l’organisation d’une Exposition internationale reconnue en 2017. Organisé depuis plusieurs dizaines d’années sous l’égide du Bureau International des Expositions (BIE), ce type d'évènement est un formidable vecteur de promotion pour l'image de la Belgique et de ses Régions et Communautés. La dernière Exposition internationale reconnue, qui s’est déroulée en 2008 à Saragosse, l’a pleinement démontré : elle a attiré près de 6 millions de visiteurs, engendré des centaines de millions d’investissements et fait l’objet de plus de 20 000 articles de presse à travers le monde. L'Expo Liège 2017 a pour but de :mettre en valeur les points forts et success stories belges sur les plans économique, scientifique et culturel ; positionner positivement la Belgique, ses Régions et Communautés à l’international ;symboliser la réussite de la mutation industrielle et urbaine de la région liégeoise.

Expositions internationales? Officiellement appelées « Expositions Internationales reconnues », elles se déroulent entre deux Expositions Universelles. D’une durée de 3 mois maximum, elles doivent être organisées sur un site dont la superficie ne peut dépasser 25 hectares, sur lequel les organisateurs construisent les modules des pavillons, qui sont ensuite personnalisés extérieurement et intérieurement par les participants. Le thème de l’Exposition Internationale doit, comme pour une Exposition Universelle, être le reflet d’une préoccupation mondiale mais il doit être plus précis et spécialisé.  C’est donc une Exposition Internationale reconnue que Liège, au nom de la Belgique, souhaite organiser en 2017. La première Exposition Internationale s’est déroulée à Londres en 1851. A la suite de son succès, de nombreuses expositions eurent lieu dans le monde, parmi lesquelles l’Exposition de Paris en 1889 qui vit naître la Tour Eiffel et celle de Bruxelles en 1958 dont le legs principal est symbolisé par l'Atomium. Depuis 1851, la Belgique a déjà accueilli 10 Expositions Internationales, la dernière ayant été précisément organisée à Bruxelles en 1958. Les prochaines Expositions connues à l’heure actuelle sont l’Exposition Internationale de Yeosu en 2012 et l’Exposition Universelle de Milan en 2015. La prochaine Exposition internationale est programmée en 2017.

le pavillon dans lequel se déroulait l'Exposition de 1958 à Bruxelles

Action au premier semestre 2012 : la candidature de Liège a officiellement été déposée au bureau parisien du BEI en juin 2011. A l’expiration du délai de 6 mois suivant le dépôt de la première candidature, le Président de la Commission Exécutive du BIE organise dans chaque Etat candidat une enquête pour s’assurer de la viabilité du projet. Cette enquête porte notamment sur : le thème de l’Exposition ; sa date et sa durée ; son emplacement, les aménagements qui y seront réalisés, et les prévisions de réaffectation des bâtiments une fois l’Expo terminée ; le nombre de visiteurs prévus ; les modalités selon lesquelles l’Exposition assurera son équilibre financier. Après avoir été examiné par la Commission Exécutive du BIE qui fait part de son avis, le rapport final de la mission d’enquête est soumis à l’assemblée générale qui décide quels sont les projets qu’elle retient. Une fois approuvé, le rapport devient le document de base permettant aux États membres d’évaluer les projets en vue du vote.

Novembre/décembre 2012, ce sera l'heure du choix : à la fin de l'automne, l’assemblée générale du Bureau International des Expositions désignera la ville organisatrice de l’Exposition. Cette sélection est réalisée au moyen d’un vote à bulletin secret où chaque État membre dispose d’une voix. Si deux candidats sont en lice, celui qui l’emporte est celui qui récolte la majorité des suffrages. S’il y a plus de deux candidats, il procède à un vote en plusieurs tours : lors de chaque tour, la candidature qui récolte deux tiers des voix l’emporte. Si aucun dossier n’y parvient, il est procédé à un nouveau tour auquel ne participe pas le projet qui a récolté le moins de suffrages.Parmi les nombreux éléments qui permettent de l’emporter, quatre sont déterminants : la qualité du dossier de candidature, en particulier la thématique choisie qui doit susciter l’intérêt des États membres du BIE afin de les inciter à venir exposer leur savoir-faire. La ferveur populaire autour de la candidature et le projet d’aménagement et de réutilisation du site sont également des facteurs clés ; les appuis politiques au niveau national : une Exposition est un projet d’envergure nationale, qui doit donc bénéficier du soutien total de l’ensemble des gouvernements, fédéral, régionaux et communautaires. Un consensus national est primordial à la réussite du projet. Par ailleurs, la Belgique devra mener une intense campagne de promotion de la candidature de Liège à destination des pays membres du BIE ; le soutien et l’adhésion de la population au projet ; l’appui diplomatique au niveau international après le dépôt de la candidature.

Le thème: "Connecting the world, linking people"
Le développement des technologies de communication et la multiplication des instruments numériques ne valent que si elles favorisent l’épanouissement des individus ainsi que la solidarité entre eux. Comment les moyens mis en œuvre pour connecter la planète peuvent-ils servir cette solidarité ? Telle est la question posée par Liège Expo 2017 et ce, dans des domaines qui touchent particulièrement l’Humain : la santé, les transports durables, l’environnement, la culture et l’éducation. La Belgique, pays situé au cœur de l’Europe et des moyens de communication, et animé par une volonté infaillible de s’ouvrir sur le monde, est un hôte naturel pour accueillir l’Expo sur ce thème.  Résolument tournées vers les technologies de pointe, Liège, la Wallonie et la Belgique entendent mettre leurs expertises en la matière au service de la Communauté internationale pour offrir, aux côtés de partenaires internationaux, une plateforme universelle d’échanges de savoir-faire. Ce thème est traduit par l’intitulé « Connecter le Monde, relier les Gens » - en anglais « Connecting the World, linking People ».

La Ville a choisi le site de Coronmeuse pour accueillir la future Exposition Internationale. Véritable porte d’entrée située au nord de la ville, ses atouts sont nombreux : sa superficie est légèrement inférieure à 25 hectares ; Coronmeuse est située à proximité immédiate du tracé du futur tram, qui reliera ce quartier au centre ville ; face au canal Albert, le site relie Liège à Anvers; l’accès à l’autoroute est très proche ; il contient de nombreux espaces verts, en bord de Meuse ; historiquement, c’est à Coronmeuse que s’est déroulée la dernière Exposition Internationale organisée à Liège, en 1939, et qui fut interrompue par le déclenchement de la seconde guerre mondiale. Grâce à la thématique choisie, la volonté de la Ville est de moderniser ce quartier en en faisant un modèle de développement durable (haute performance énergétique des immeubles, mobilité douce, espaces verts,...). Pour concevoir le masterplan du site de l’Exposition, la scrl Liège Expo 2017 s’est adjoint les services du bureau d’architectes-urbanistes Venhoenven CS, d’origine néerlandaise et spécialisé dans la conception d’Eco-quartiers. La volonté de la Ville est en effet de disposer, au terme de l’Expo, d’un nouveau quartier grâce aux bâtiments et aux aménagements qui auront été conçus pour l’Expo. Ce nouveau quartier sera conforme aux normes les plus ambitieuses en termes de performance énergétique, de mixité sociale, de mobilité douce,… Si la candidature de Liège est retenue, la cité s'attendra à accueillir pas moins de 6 millions de visiteurs sur ses terres en l'espace de 3 mois. "Avoir Relier les gens" chez nous, sera, dès lors, un pari réussi. si tel est le cas, les visiteurs diront peut-être "Liège 2017, j'y étais!".

le site de Coronmeuse