Rechercher dans ce blog

samedi 3 décembre 2011

Liège - La Collégiale Saint-Barthelemy

la collégiale Saint-Barthélémy

Elle connut, comme la plupart des édifices religieux, de nombreuses modifications au cours des siècles. Toutefois, de toutes les collégiales de Liège, Saint-Barthélémy est celle dont le gros oeuvre primitif a été le mieux conservé. Elle se situait à l’époque en-dehors de l’enceinte fortifiée et était moins vaste. Elle constitue aujourd’hui un précieux témoignage de l’architecture romane, comme en témoignent les tours jumelles à frontons triangulaires. En 2006, elle est rendue au culte après de grands travaux de restauration, qui lui ont restitué son aspect plus primitif avec des murs extérieurs recouverts d'enduits peints.

A noter que les deux tours de Saint-Barthélémy se trouvent sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

ses deux tours

Les coquilles en bronze incrustées dans le sol permettent aux pélerins d'admirer les plus beaux monuments de Liège.


L'église abrite de nombreuses oeuvres d'art. Deux tableaux sont à admirer. La Glorification de la Sainte-Croix du liégeois Bertholet Flémal et Le crucifiement d'un autre liégeois Englebert Fisen.

Cependant ce qui rend sa visite incontournable ce sont les fonts baptismaux romans en laiton du 12ème siècle : une des sept merveilles de Belgique. Ces fonts proviennent de Notre-Dame-au-Fonts, une petite église accolée à la cathédrale Saint-Lambert. Lors de la révolution (1795), ces deux édifices ont été détruits. Mais grâce à des particuliers qui les ont cachés, les fonts ont échappé à la destruction. Seuls le couvercle et deux des douze boeufs du socle se sont envolés dans la tourmente. En 1804, ils ont été installés à Saint-Barthélémy, devenue église paroissiale.

L'église, située rue Saint-Barthélémy, est ouverte du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h ; le dimanche de 14h à 17h.