Rechercher dans ce blog

jeudi 8 mars 2012

La kriek, quésaco ?

Verre de Kriek Belle-Vue
Elle naît d’une addition de cerises à du lambic jeune. Que le consommateur ne s’y trompe cependant pas. Dans la plupart des débits de boisson « grand public » en Belgique, la Kriek proposée n’est plus qu’une lointaine variante de la Kriek travaillée à partir de lambic artisanal. Bien souvent et même s’ils font usage de jeunes lambics, les brasseurs sont même contraints à recourir à l’appellation Vieille Kriek (Oude Kriek) pour clairement marquer la différence avec la tendance contemporaine à l’édulcoré des bières fruitées.