Rechercher dans ce blog

lundi 25 avril 2011

Bruxelles, une ville au bord de l’eau ?

Contrairement à d'autres capitales, Bruxelles n’a ni fleuve ni rivière visible. Il est vrai qu’on a voutée la Senne alors qu’à l’origine, la ville s’est bel et bien développée au bord de l’eau. Son étymologie évoque d’ailleurs les marais.

L’eau était partout dans la vallée de l’Iris. On peut dire que Bruxelles est née de la Senne. Celle-ci permettait le développement des cultures, favorisait le transport des marchandises, permettait l’installation de moulins à eau. Ce n’était pas un fleuve majestueux aux courbes harmonieuses mais un réseau de bras serpentant et se divisant.

La Senne à Rebecq

La Senne forme des îlots comme celui de la Place St Géry ou de la Petite Ile à Anderlecht. On la trouve en plein centre de la ville actuelle sous la Bourse, le Boulevard Anspach, la Place de Brouckère et le Boulevard Jacqmain.

Cachez cette Senne que je ne saurais voir

Au 19ème siècle la Senne était devenue un égout à ciel ouvert charriant des miasmes, des boues et des immondices.

Ainsi, après une grave épidémie de choléra, les édiles bruxellois décidèrent de la couvrir par des travaux qui s’étendirent de 1866 à 1871. Mieux ou pis, son lit servira au réseau des égouts et plus tard au métro. Déviée, elle va disparaître complètement dès son entrée à Anderlecht pour réapparaître à la sortie de la ville entre Bruxelles et Vilvorde.

Début des travaux en 1867

Sans doute la Senne ne manquait-elle pas de charme. Surmontée de ponts, bordée de moulins à farine, à foulon, à papier, elle apportait travail et prospérité. De nombreuses lithographies et des tableaux en portent le souvenir. A l’ancien paysage de la Porte d’Anderlecht, au bâtiment de l’Octroi se trouve l’entrée du Musée des égouts. On y déroule l’histoire de la scène avant et après son voûtement. Le musée est d’ailleurs accessible au grand public et l’on peut ainsi s’y promener dans l’égout principal sous la chaussée de Mons.

A proximité et peu avant la gare, sur le Boulevard du Midi, le site d’une ancienne écluse s’est vu superbement réhabilité en restaurant mode et branché, La Grande Ecluse.

Dans le centre-ville, certains veulent raviver le souvenir de la rivière à la Place St Géry où une rénovation contemporaine (+/- années 90) évoque celle-ci.

Bruxelles, une ville de reliefs

Par ailleurs, Bruxelles disposait pour se développer de Collines. Sept (comme à Rome), que l’urbanisation a masqué, enfouit. A ceux qui en doute rappelons que si la Grand’Place est située à 16 mètres d’altitude, la Place Royale se trouve à 60 mètres et 80 mètres la Porte de Namur. Les cyclistes s’en rendent aisément compte comme les coureurs des 20 kilomètres de Bruxelles, marathon annuel fréquenté par des milliers de coureurs amateurs et se déroulant, cette année 2011, le 29 mai.

Extrait du Petit Futé de Bruxelles 2011