Rechercher dans ce blog

mardi 28 février 2012

Bistrot, brasserie, café ou bar ? Petit lexique ...

Terrasse bruxelloise
Les générations changent et ne se ressemblent pas forcément. Aujourd'hui on ne va plus très souvent au "café" mais on cherche un bar (branché, forcément) pour prendre un dernier verre ou pour débuter la soirée avant de sortir en boîte.

Si on veut "prendre un café", on peut penser au dernier tea-room qui vient d'ouvrir (l'après-midi) alors que le bistrot joue la dualité.

Bistrot entre potes ? C’est un « café »… ou un « bar », selon l’âge des participants. Un bistrot sympa, le midi ? Comme c’est l’heure de manger, il y a de grandes chances qu’on parle de la très tendance « cuisine de bistrot ». Mais ça tombe bien, on peut aussi généralement prendre un verre dans ces bistrots là !

Pour le bar à vins, c’est plus simple : on y sert une sélection de vins au verre, accompagnés de grignotages du type « tapas ». Mais en Belgique, le bar se pare aussi parfois de néons roses et bleus et de rideaux plus ou moins opaques. Attention, ce bar là (bar « à champagne ») est plutôt réservé à une clientèle masculine.

Et puis à Bruxelles, il y a le caberdouche… malheureusement en voie de disparition. Café de quartier où on consomme au comptoir, le caberdouche a, de l’extérieur, ce petit côté à la fois mal famé et attachant. Il est surtout fréquenté par des habitués qui y laissent souvent leur ardoise et y racontent leur vie.

Aujourd’hui, ils ont cédé leur place aux « brasseries », bien plus propres sur elles et dont le nom peut faire penser à un endroit où on fabrique de la bière… mais c’est une autre histoire !